Jump to content
Dharmaling Forums

kiowa

Members
  • Content Count

    49
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by kiowa

  1. Salut Komyo , merci pour ta réponse sympa , je connais aussi un peu le kotodama de Morihei ,qui pour moi aussi ,peut rejoindre "l'art des mantras" du bouddhisme tibétain Amicalement take care Kiowa
  2. (je tiens a dire au passage ) que c'est à travers l'aikido et son coté spirituel (quand j'avais 18 ans environ ) qui m'a mené naturellement vers le Dharma Car mes premières "experiences" spirituelles ,bienque très modestes ,sont apparues justement par cet enseignement ,la pratique du "Centre interieur" , la culture de la paix en soi et de la compassion...
  3. Bonjour à vous , ayant fait de l'aikido ,surtout au lycée , j'aimerais poser une question aux pratiquants bouddhistes "officiels" ou pas En aikido ,Morihei ueshiba ,le fondateur de cet art martial spirituel (connu pour avoir vécu un "Satori" ,éveil de l'esprit ) ,enseigne des techniques méditatives et de concontration ,et que le pratiquant doit "travailler" sur le Hara ,concentrer son esprit sur le centre d'énergie vitale (5 cm sous le nombril ,dans l'abdomen ) ,pour développer le Ki (l'énergie universelle ) et le but "ultime" de l'aiki est de devenir "Un avec l'univers" ,de réaliser le Divin ,l'absolu en nous meme Je voulais avoir l'avis de Bouddhistes ,sur cet enseignement Est-ce qu'il y a quelque chose de similaire dans l'enseignement du Bouddha ? Peut-etre comparé le "kokyu" (respiration abdominale venant du Hara) ,avec des techniques méditations bouddhistes ,comme Anapanasati ? ou d'autres Et peut-on à votre avis cheminer vers l'Eveil par cette voie (sans parler des techniques martiales elles memes ) ,à travers la concentration ,la hara ,et la culture de la vigilance enseignée par Morihei ? (vous savez le grand père avec sa barbe blanche : o) ) Merci d'avance si vous avez un avis Amicalement Meilleurs pensées a vous Kiowa
  4. Bonjour à vous Que pensez vous par exemple du maitre zen vietnamien Thich nhat hant ? Ou de Mahasi Sayadaw dans la tradition Théravada ? Est-ce de bons "gourous" ou maitres ? Meme s'ils n'appartiennent pas au Vajrayana ? Si vous avez un avis ,merci d'avance Amicalement
  5. Bonjour , malgrès ma modeste experience du domaine , je pense que Tantrika se place (qu'il l'ait réalisé ou non ) du point de vue de la Réalisation ,de la non-dualité ,alors que Ani Chonyi par exemple ,se place dans ses explications ,"Sur le chemin de la libération" et de la réalisation ,où il reste encore l'égo ,donc le karma ,donc ce que l'on choisi ou ce qu'on subi Je ne sais pas si c'est un "orgueuil" de la part de tantrika ,de parler de la vie du point de vue d'un Eveillé ,du point de vue de l'Absolu non duel ou s'il a une quelconque réalisation effective ,pour affirmer sa vision ( mais sa vision me semble etre semblable à ce qu'enseigne l'Advaita vedanta ,ou le Dzogchen pour la tradition tibétaine ,qui se place du point de vue absolu ,transcendant les causes ,les effets ,ou "sans adoptions ni rejets" ) comme enseignent les maitres Mais je pense que sur certains cotés il a raison ,dans le sens que ,tant que l'on est sur le chemin de l'Eveil ,il reste en nous du karma produit et à liberer ,et donc il y a choix ,libre arbitre ,causes et effets ,semences et récoltes Mais lorsque qu'on a réalisé l'Eveil ,on s'est affranchi du karma de "notre petit moi" ou égo ,qui n'existe plus ,et donc aussi de son "petit libre arbitre" ,de ses causes et conséquences De meme que tant que l'on reste ignorant de notre vraie Nature ,il y a pour nous ,naissance et mort ,vie relative et temporelle ,karma et conditionnement ,mais lorqu'on a réalisé notre nature de Bouddha ,il n'y a pour nous plus ni naissance ,ni mort ,ni karma ni karta (le producteur de karma ) ,ni causes ni effets ,dont nous sommes libérés ,vu que l'on vit a ce moment la vie Absolue D'un point de vue relatif ,il y a naissance et mort ,karma et libre arbitre , Mais du point de vue Absolu ,il n'y a ni naissance ni mort ,ni karma ,ni libre arbitre ,ni meme d'égo pour l'expérimenter N'est-ce pas la difference de vue dans laquelle vous vous situez pour en parler ? Mais peut-etre que je me trompe Amicalement
  6. Bonjour Gigu , merci pour votre répondre sympa qui m'informe un peu plus Meilleurs pensées Amicalement
  7. En fait ,je vous pose cette question , parceque recemment je suis allé visité un centre de méditation bouddhiste ,en aquitaine ,pas loin où j'habite ,celui de maitre Thich nhat hanh ,tradition zen vietnamienne , et etant de caractère souvent encore timide et assez craintif vis à vis des gens ,j'apprehende un peu chaque fois que je vais dans des centres ou groupes ,et d'autant plus s'ils sont "religieux" ou spirituels ,car je me dis consciemment ou pas ,qu'ils doivent avoir atteint un niveau spirituel assez "clairvoyant" ,et donc qu'ils voient peut-etre "à travers mon esprit" ... lol ou qu'ils savent des choses sur moi (je dois etre un peu parano.. lol) ,un peu comme les gens qui ont des lunettes qui "déshabillent" les gens 8) Je sais que ce sont souvent les plus humbles et gentils au monde (les bouddhistes entre autres ),et pourtant il y a souvent en moi cette méfiance vis à vis des gens ,qu'ils soient spirituels ou pas Est-ce que je me trompe ,ou y a t il une part de réalité ?
  8. Bonjour Gigu je vous comprend ,je suis d'accord avec vous sur l'essentiel, je pense que le véritable "esprit religieux" est avant tout une "libération au delà de tout" ,et des mots.. mais pour ce qui est de "jugé" ou connaitre l'ensemble de l'etat d'esprit des etres ,quand on est Réalisé ,ou Omniscient.. ,j'ai rarement compris comme celà peut etre possible ... Est-ce qu'un Eveillé ,peut sonder "l'ame" et les pensées de tous les etres ? Dans ce cas ,est-ce que par exemple vous ,ou Lama Shenphen ,ou tout autre personne avancée spirituellement ,peut connaitre "mon etre profond" et ce que je suis ,ce que je pense mon passé ,mon futur ,ou ma vie ,meme par écrits ? meme malgrès la "distance virtuelle" par exemple ,et de visu ? Si c'est le cas ,que pouvez vous dire ou savoir sur moi lol ? (que je n'ai pas dit ) Ou des etres que vous croisez partout ? (C'est juste une curiosité de ma part ,à la fois pour savoir si vous pouvez "savoir" des choses "interieures" sur moi (en exemple) ,et donc pour savoir si vous ou un autre ,est réellement "Eveillé" ) C'est juste une question que je me pose Amicalement Merci à vous aussi
  9. Salut Tantrika (on s'est deja vu sur l'annuaire bouddhisme ) je ne pense pas avoir de grandes experiences spirituelles (encore trop imparfait... lol ) Je trouve toujours tes textes interressants ,riches au niveau de l'experience et du ressenti ,meme si je ne peux pas affirmer que tes paroles viennent d'une réalisation profonde en toi ,ou surtout de la lectures d'ouvrages "de sagesse" ,de diverses traditions spirituelles peut-etre d'ailleurs.. Ta manière de parler de "l'Ainsité" ,qu'enseigne Bouddha et d'autres sages ,me rappelle plus ce qu'en disent ou enseignent les "Jivan -mukta" de l'inde ,et les maitres de l'Advaita vedanta (non dualité du Soi) , ou nature de Bouddha pour les bouddhistes ) Par exemple Krishnamurti a laissé des enseignements où il exprime son experience "de ce que Est" ,un peu de la meme façon que toi ,tout comme Nisargadata (sorry pour l'orthographe) ,ou Ramana maharshi parfois ( voir ses oeuvres "Sois ce que tu Es" ...) Peut-etre que je me trompe ,et je ne sais pas si ton experience est authentique ou surtout théorique ,en tous cas j'y trouve certains choses enrichissantes ,pour "revenir à la Réalité" ,meme si ce n'est apparemment pas la manière de le dire dans la phraséologie bouddhiste classique Il me semble toujours difficile de juger des possibles réalisations des etres ,qu'ils soient religieux ,laiques ou "iconoclaste" comme tu le dis Et dans mon cas ,je ne sais toujours pas vraiment si la "libération interieure" passe par un engagement religieux "officiel" (qui parfois me semble une autre forme de conditionnement ,meme si elle est spirituelle celle ci ) ou au contraire par une libération de "toutes entraves" qu'elles soient mondaines ,religieuses ,ou autres... voilà mon avis Bien à toi Kiowa
  10. Salut , d'après mes faibles connaissances et experiences sur le sujet , le yidam est une déité ,ou divinité personnelle dans le Tantrayana,symbolisant l'Eveil ou des qualités que l'on cherche à développer en soi ,que l'on doit visualiser ,"en soi" ou devant soi ,pour cultiver ces meme qualités en nous (par exemple Tchenrezig ,a son yidam (sa representation visuelle) et son mantra (sa forme sonore à réciter ) Il y a entre autre ,deux façons de "créer cette visualisation" ,qu'on appelle aussi phase de génération : soit visualiser la déité face à nous ,le plus clairement et stablement possible ,soit "se visualiser soi meme" comme le yidam ,pour développer les qualités inhérentes à celle ci Cele fait partie des Tantra ,et cette visualisation s'accompagne souvent du mantra de la déité ,que l'on doit réciter en meme temps.Il fait avoir une representation precise et détaillée de la déité (sous forme d'un thangkas ou d'une statue par exemple ) ,avant de la "créer" en pensée en nous meme. Cette visualisation ne doit pas avoir un aspect "solide" ou matériel ,mais au contraire de "transparence ,vide et lumineux" ,pour réaliser la nature meme de notre esprit Ensuite , la création dans notre esprit peut se "dissoudre " en lumière dans notre coeur ,il s'agit ensuite de "demeurer dans la nature pure et simple de l'esprit" (c'est la "pratique" ou la non-pratique du Mahamoudra ) C'est ce que j'en ai à peu près compris ,pour le moment Certainement quelqu'un te l'expliquera mieux que moi Meilleurs voeux
  11. Bonjour Orel , je comprend tes interrogations , je me suis deja posé la question ,plusieurs fois , je sais depuis longtemps que suivant la "tradition bouddhiste" à laquelle on appartient il y a des variantes ,des "évolutions" ou adaptation de la Doctrine suivant les cultures ,des differentes dans la forme ,rarement dans le fond.. En mai 2004 ,j'ai fais un séjour au japon ,près de kyoto ,et à Nara ,(donc de tradition surtout mahayana et zen ) ,et j'ai réalisé aussi quelques differences avec les autres pays , par exemple dans le petit village où j'habitais ,on voyait quelques moines zen (mendiants ou en ermitage) ,et dans les deux cas qu'ils soient "itinerants" attendant l'aumone au bord des ponts ,ou ermites dans les montagnes ,ils reçoivent le plus souvent aujourd'hui des "aumones" sous forme d'argent ,c'est entre autre au Japon ,du au fait que le pays est plutot "moderne" ,et donc que l'échange de nourriture "directe" est plus rare que dans les pays plus "pauvres" ou traditionnels ,comme en asie du sud est C'est un peu d'ailleurs ce que j'ai fais lol,vu que j'ai donné quelques yens à un moine zen dans Nara ,et idem pour un moine d'un ermitage (très sympa d'ailleurs) avec qui j'ai un peu discuté en anglais/japonais (et en fait après ils vont souvent s'acheter ce qu'ils veulent dans les magazins ,supermarchés ... Mais je crois aussi que ca vient du fait que cet enseignement du Bouddha est surtout "préservé" et respecté dans la "doctrine originelle" du Bouddha ,c'est à dire le Théravada ,basé uniquement sur le canon pali ,et donc dans les pays comme la birmanie ,la thailande etc... ,l'enseignement du Dhamma est presque uniquement les Suttas , la pratique du Satipatthana ,Vipassana.. ,de meme que la collecte d'argent n'est pas permise (jusqu'a ce jour en tous cas ) ,seulement une aumone par jour ,sous forme de nourriture (un repas avant midi ,la collecte journalière Pindapata )De meme que dans le théravada ,le célibat est toujours observé ,alors que dans d'autres "évolutions" du Dharma ,comme dans le mahayana shingon japonais ,ou le vajrayana du tibet ,certains "adaptations" (ou tolérances ? ) à la vie "profane" et laique ,ont fait au cours des siècles que certains moines pouvaientt se marier (c'est le cas si je ne me trompe pas dans la tradition Nyingma ) ,de meme qu'au japon et ailleurs ,l'argent est accepté comme don ou offrande des laiques Je ne sais pas si c'est une adaptation à la vie actuelle ,ou une "dénaturation" ou décadence du Dhamma originel enseigné par le Bouddha ,car il y a aussi eu les "3 tours de roue du dharma" ,l'hinayana n'etant enseigné que dans le 1er Je discuté il y a quelques mois par email avec un bhikkhu du Myanmar (birmanie) ,et vu que lui étudie et pratique le Théravada ,il ne lui est pas permis de recevoir de l'argent ,ni de "publier " ou de faire des activités mondaines à des fins financières .Il est pourtant en train d'écrire un livre sur le Dhamma ,sur vipassana ,et de faire un film sur la vie d'un disciple de Bouddha ,mais il m'a dit qu'il ne "retirerais" rien financièrement de ces activités ,car le "Don du dhamma" doit etre gratuit (originellement en tous cas ) ,doit etre enseigné gratuitement à tous les etres qui veulent se libérer de la souffrance ,donc sans en recevoir d'argent pour les bhikkhus Je sais juste qu'il y a parfois quelques "entorses" au Vinaya (le code éthique de discipline ) par exemple en asie du sud est ,certains bhikkhus peuvent "posseder" quelques affaires de toilettes ,offres d'objets ,de montre ,de radio meme ,de meubles ou autres ,alors qu'à la base (d'après le canon pali) ,ils ne devraient posseder que 8 objets de base ,dont les 3 robes monastiques ,un rasoir ,un bol à aumone ,du fil à coudre ,entre autres Ensuite je ne sais pas si ces adaptations sont positives ou necessaires ,ni meme si certains moines peuvent avoir une activité pécunière pour leur "propre compte" ou pour l'offrir au monastère par exemple De mon coté ,comme je suis dessinateur ,amateur ,je m'interresse aussi aux Tangkhas tibétains ,je sais que certains moines sont à la fois "bhikkhus et artistes peintres" ,mais je ne sais pas s'ils en retire personnellement quelque chose de leur vente ,ou si c'est redonné à la communauté et à la preservation du Dharma
  12. Bonjour à vous , Meme si ca fait partie du calendrier et tradition chrétienne , que je ne connais pas trop d'ailleurs , ca reste une occasion de "créer" de bons souhaits je pense je vous souhaite à tous un bon noel ,et par avance une bonne et heureuse année qui vient Que tous les etres vivants de cette petite planète (et d'ailleurs ,d'ailleurs ) puissent trouver la paix et le bonheur Que la Nature et tous les etres qui y vivent puissent etre respectés ,protegés et libres pour toujours (on ne sait jamais.. lol) et Que le message de paix et d'Amour du Bouddha aille jusqu'aux oreilles et au coeur des etres encore en proie à la malveillance ou à la violence (cf: petit oussama et petit georges .w ,prenez en de la graine.. ) Merci pour votre présence et votre gentillesse sur ce forum ,qui est un des rares "lieu virtuel" à ma connaissance ,où une voie Juste est suivi par des etres "nobles" je pense Fraternité Take care Kiowa
  13. Bonjour à vous , Concernant la vie ,seul,en couple ou en famille , je partage assez l'avis d'Ani Chonyi ,je pense que la vie "libre et simple" se trouve plus facilement dans le célibat et la "vie solitaire" en general ,en tous cas d'après mon experience , meme si je sais aussi que tout depend de notre "etat d'Esprit interieur" et de notre attachement ou détachement envers les conditions exterieures Certains sages "réalisés" ou bien avancés dans la voie ,se sont ensuite marié pour montrer entre autre ,que le développement spirituel été aussi possible dans une vie de famille ,et que l'essentiel restait notre Conscience en nous meme ,le reste etant secondaire En ce moment ,je lis et étudie un peu par moi meme le "Trésor du coeur des etres éveillés" de Patrul Rimpoché ,avec les commentaires de Dilgo Khyentsé Rimpoché ,et je sais que Dilgo khyentsé ,après avoir passé plusieurs années en méditation solitaire ,s'est marié et a eu des enfants.Il semble pourtant etre un maitre digne de confiance et son enseignement est limpide je trouve Tot ou tard ,quand on atteint ou s'approche de l'Absolu incrée ,les conditions du monde relatifs deviennent obsolètes ,meme si au départ de bonnes conditions exterieures ,comme celles des retraites et la libération envers les contraintes "sociales" ou mondaines est essentiel pour progresser dans la voie C'est n'est que mon avis Que la paix inonde vos coeurs et bonnes "futures" fêtes (pour les traditions plus "occidentales )
  14. Bonjour Jean-marc , d'après ma modeste experience de la méditation et du Dharma en general ,je pense que le "terme" de renoncement ,n'est peut-etre pas très bien compris et interpreté par tout le monde . De mon point de vue ,j'utiliserais plutot les termes de "Libération" ou de Détachement ,car le "renoncement" a une connotation un peu négative parfois ,interpretée dans le sens de "se priver de quelque chose" ,alors qu'en pratique il s'agit d'après moi ,de simplement "se libérer" de ce qui nous fait souffrir Si par exemple tu grimpes dans un arbre et que de peur de tomber tu t'accroches fortement à une branche pleine d'épines ,sur le moment tu vas peut-etre avoir un (faux) sentiment de sécurité ,mais au fur et à mesure que l'attachement perdure ,tu vas experimenter la douleur de ta main ensanglantée ,car tu t'es attaché desesperemment à cette branche .Mais si tu réalises ta situation ,et que tu te fais du mal à toi meme ,en t'attachant aux choses du monde ,tu finiras par "lacher la saisie" et soigner ton mal aux mains ,et tu ne tomberas pas de l'arbre pour autant La libération envers les diverses passions ou attachements mondains du monde ,je vois un peu ca aussi ,pour reprendre une autre image ,comme un oiseau qui s'accroche à une branche ,esperant la sécurité ,et n'ose pas s'envoler ,mais s'il lache la branche et déploie ses ailes ,il peut prendre son envol dans le ciel infini ,et il trouvera le bonheur ,car sa vraie nature est de voler et d'etre libre... De meme ,je pense que la voie bouddhiste ,va souvent en "sens inverse" de la société actuelle en occident ,qui est plutot matérialiste et attisant les désirs sans fin de l'égo .En ce sens ,elle est "révolutionnaire" ,car elle apprend que nous ne possedons pas les choses du monde ,mais que "nos possessions nous possèdent" ,et que c'est justement quand on ne cherche plus rien à l'exterieur ,que l'on trouve le Tout à l'interieur, l'essentiel c'est quand on donne ,qu'on reçoit Le but du "renoncement" n'est pas de "contraindre ses désirs" ,mais de s'en détacher en réalisation leur insatisfaction permanente,et au lieu de toujours "courir après l'Avoir ou le Faire ,(ce qui reste éphémère et sans fin ) ,de revenir en soi et d'Etre ce que l'on Est ,simplement ,car tout ce que l'on cherche en vain dans le monde est deja En nous
  15. Superbe enseignement Ani Chonyi .. Rien à rajouter
  16. Bonjour Tsering , si je peux te conseiller la lecture d'un livre (si tu ne l'as pas deja lu) ,que je suis d'ailleurs en train de lire ,sur la "condition de certains nonnes " et du bouddhisme "au féminin" , c'est "Un ermitage dans la neige" de Vicki Mackenzie ,récit sur la vie de Tendzin Palmo (su je ne me trompe pas sur les orthographes) ,c'est une anglaise née en 1943 ,qui est devenue nonne bouddhiste à 21 ans ,a étudié auprès de Lamas tibétains ,avant de passer 12 ans en retraite solitaire dans une grotte de l'himalaya ,près de "Keylong" au Tibet Elle est en un sens une "révolutionnaire" dans le bouddhisme ,car son but est l'Eveil en cette vie ,devenir un Bouddha féminin ,dans une tradition où le "machisme" existent souvent encore,qui fait qu'on considère que l'Eveil n'est pas possible dans une incarnation féminine Personnellement je considère que Tous les etres ,peuvent réaliser leur "vraie nature" ,comme dans l'histoire où un disciple zen japonais ,demanda à son maitre si les "chiens possedaient eux aussi la nature de Bouddha" , il lui répondit par un koan : "Wu" (vide en japonais ) ,la "voix" du chien ,et la nature meme de l'Eveil Bonne journée à vous Friendly
  17. Bonjour , merci pour vos réponses , je rejoins assez le point de vue de "Lodreu" ,que je "connais" deja un peu ,merci pour ces conseils Pour Nicolas ,c'est moi aussi pour l'instant avec les conseils de livres de maitres bouddhistes ,dont Thich nhat hanh ,que j'essaye de pratiquer avec mes moyens Pour te répondre ,d'après mes modestes "connaissances" à ce sujet ,je pense qu'il ne faut pas "forcer" ,surtout la posture si elle devient douloureuse ,la changer lentement et naturellement ,mais prendre une position confortable ,le dos droit mais relaché ,et après ce "samatha" sur la respiration (la concentration sur le souffle ,anapanasati) ,observer simplement le corps ,les sensations ,puis les pensées et l'Esprit lui meme ,allant du plus "brut" au plus subtil en nous meme La simple prise de conscience / observation ,de nos tensions ou souffrances interieures ,à un effet bienfaisant ,avec de la pratique ,pour la libération de la douleur (dans le corps et l'esprit) L'observation/ concentration sur le souffle ,a un effet d'apaisement et donnant de la "force" à l'esprit ,qui une fois acquis ,permet d'observer l'ensemble corps/esprit et de le "libèrer" de ses "dukkhas" ,c'est je pense la voie du Bouddha ,et l'objectif du Satipatthana , l'etablissement de l'attention ,de la respiration à la Pleine Conscience Amicalement
  18. Bonjour , j'aimerais poser quelques questions (s'il vous est possible d'y répondre .. ) et donner mon avis concernant les "pratiques méditatives" (surtout formelles) ,que l'on enseigne dans le bouddhisme et la spiritualité en general ,et que j'essaye de mettre en pratique dans mon cas : Personnellement ,ayant eu très peu de "liens" ou contacts spirituels avec des pratiquant bouddhistes en réel ,c'est surtout par moi meme et mes lectures sur le sujet ,que j'essaye (pour le moment en tous cas ) de méditer et de me perfectionner avec mes moyens J'ai seulement eu ,pour l'instant ,un entretien "serieux" avec un droupla (pratiquant du bouddhisme tibetain d'un centre Kagyu ) qui m'a conseillé ou "transmis" quelques conseils de méditation comme : la pratique de tonglen liée à la respiration ,et par ce moyen cultiver la compassion , la récitation du mantra de Tchenrezig et sa visualisation ,puis l'assise "simple" pour méditer et "Etre" De mon coté ,ce que "j'essaye " de pratiquer concretement un peu chaque jour ,ou qui m'aide à m'ameliorer,ce sont differentes "techniques" (mais peut-etre que je me "disperse" trop dans ces techniques..) ,quelque soit la posture ou le moment de la journée ,que ce soit assis en tailleur (car le lotus ,je suis pas assez souple et trop douloureux... pour moi lol , D'ailleurs est-ce suffisant et correct de méditer en tailleur ?) ou dans l'action et la vie quotidienne : -la première est basée sur Anapanasati ,la concentration /observation du souffle abdominal ,mais j'ai parfois du mal a simplement "observer" sans forcer ou modifier involontairement le rythme naturel du souffle ,donc je le fais aussi avec une "variante" ,car ayant fait de l'aikido au lycée ,dans cet art martial ,on enseigne qu'il faut "concentrer son esprit" sur le "Hara" ,le centre d'énergie vital ,situé en un point à 3 centimètres environ sous le nombril ; On retrouve cet "enseignement" dans beaucoup de traditions d'asie ,dans le Taoisme il correspond au Dantien ,centre du Ki ,l'énergie universelle ,et beaucoup de maitres des arts martiaux enseignent qu' "unir sa conscience" au Hara ,permet l'unité du corps et de l'esprit ,d'emmagasiner beaucoup d'énergie ,et de devenir "Un avec l'univers" ,le but ultime etant l'Eveil.Il correspond aussi dans le raja yoga ,je crois ,au muladhara chakra ,lié à l'éveil de la kundalini .J'ai d'ailleurs lu dans beaucoup d'ouvrages ,que le Bouddha Sakyamuni , a utilisé cette "panacée universelle" ,la concentration de son esprit sur le Hara allié à la respiration abdominale ,pour atteindre l'Illumination .Qu'en pensez vous ? Donc dans ma pratique j'essaye d'alterner la concentration sur la respiration abdominale ,ou simplement sur un "centre lumineux" visualisé interieurement dans le hara .Est-ce une bonne pratique ou est-ce que je fais fausse route ? -Et puis les deux choses que je pratique aussi de temps en temps ,en plus de cette technique ,c'est la récitation interieure de deux mantras principaux ,auxquels je me sens très liés : "Om" et "Om mani padmé houng" ,celui justement que l'on m'a conseillé.. Après ces techniques surtout formelles (qu'on appelle je pense Samatha) ,j'essaye simplement de développer la simple "Conscience d'Etre" , le "laisser -etre"' ,observer ce qui se passe en moi ,observer les sensations en moi ,l'esprit et les pensées qui y défilent (ce qui correspond je pense à Vipasyana ,puis Mahamudra ) Que pensez vous de ma "self -made pratique" ? lol Est-ce une bonne façon de faire ou peut-etre que je complique les choses ? Vaut-il mieux avoir des instructions orales et concretes d'un guide ,adaptées à mon temperament , ou est-ce que ce genre de pratique ,"faites chez soi" sans avis spirituels ,ni conseils ,peut quand meme porter ses fruits positifs et peut-etre l'Eveil ? Si vous avez un avis ,n'hésitez pas Merci d'avance Amicalement kiowa
  19. Bonjour , merci beaucoup pour vos réponses Lama Shenphen et Lodreu , j'en prend note Amicalement Bonne journée à tous kiowa
  20. re Bonjour , Merci pour vos réponses instructives , En fait ,je pensais (et pense encore un peu ) qu'il etait possible justement de vivre en tant que moine ,avec un mode de vie "adapté" ou correspondant à notre temperament ,et pas Toujours dans une communauté ( tout en gardant quand meme un lien spirituel avec son Lama ou la Sangha ) et c'est je pense la raison d'etre ,dans differentes traditions spirituelles ,des ermites et des communautés Dans le christianisme ,par exemple on parle ,"d'anachorètes" (pour les "esprits plus solitaires" et independants ) et de cénobites (pour les gens plus "faits" pour la vie de groupe) J'ai aussi eu l'occasion d'en discuter via internet ,avec un moine du Théravada ,qui m'a bien dit que dans les pays d'asie du sud -est surtout ,les "bhikkhus" vivaient soit en communauté (pour quelques temps ) ,soit en solitaire (ou petits groupes ) en se "fixant" en un endroit ,comme les ermites ,ou en restant itinerants ,c'est le cas par exemple pour certains dans la tradition des moines de foret ,en Thailande (désolé si je me répète ... lol) Je pense aussi a d'autres voies spirituelles (mais peut-etre que la vie monastique uniquement communautaire est specifique au Vajrayana ? ) aux sannyasins et autres sadhus de l'inde ,qui vivent leur vie spirituelle ,dans la solitude et le voyage ,parcourant les routes et renonçant a tous liens ,y compris avec leur guru ,qui leur donne simplement une initiation spirituelle (souvent un mantra ou autres ) au début de leur vie de moine , puis partent librement comme des vagabonds ou des "moines mendiants" .Souvent passé un certain age ,ils se fixent et vivent dans des grottes ou des huttes isolés de l'himalaya ,ce qui est un peu comparable aux "Unsui" japonais (nuage et eau ),les moines zens errants ,dont un des plus célèbres pour ce mode de vie et ses réalisations fut Ryokan (moine zen itinerant,poète et calligraphe ,si vous le connaissez ) Qu'en pensez vous ? Désolé si mes references ne sont pas uniquement sur le Vajrayana ,mais je crois qu'il en existait aussi de très célèbres dans cette tradition ,dont Jetsun Milarépa est le plus connu (si je ne me trompe pas )
  21. Bonjour Lama Shenphen , une question que je me pose aussi par rapport à la vie de moine ,c'est de savoir s'il elle implique nécessairement de vivre "en communauté" ? dans un monastère donc par exemple ? Ou peut-on etre moine ,tout en vivant "librement" ,en dehors de toute structure ou en solitaire ,comme le font je pense certains ermites ,ou meme les "bhikkus itinerants" ,que l'on trouve surtout je crois dans la tradition Théravada ? Personnellement ,j'aime surtout la liberté et l'absence de contraintes ou d'autorité (par rapport qui ou quoi que que ce soit ) et une des choses qui fait mon hésitation de m'engager dans cette voie ,c'est aussi l'impression (peut-etre fausse ) de vouloir me liberer du monde profane et de la société ,en devenant moine,et de me retrouver à nouveau "prisonnier" d'un autre système ,religieux celui là , avec ses règles et contraintes ,differentes mais peut-etre réelles ? Qu'en pensez -vous ? Peut-on suivre aussi bien "sa voie spirituelle" ,sans faire vraiment partie ni de la société "laique" ni de la société ou d'une structure religieuse ? Si vous avez un avis ou si quelqu'un souhaite y répondre , merci d'avance Amicalement Meilleures pensées
  22. Bonjour Nicolas , je me permet de répondre ou donner mon avis sur ton post , car je me suis "reconnu" sur pas mal de choses que tu as dit Personnellement ,niveau psychologique ,j'ai surtout une timidité assez importante depuis toujours ou presque (avec des hauts et des bas ,j'essaye toujours de me perfectionner ),donc comme toi j'ai toujours eu pas mal de difficultés pour aborder les gens ,etant d'un "caractère" assez réservé et solitaire ,ce n'est pas non plus mon idéal d'avoir une vie trop "sociale" et mondaine (par exemple je n'ai pas du tout dans mon "idéal" de me marier ou d'avoir des enfants ,ce n'est pas mon but ) Et comme toi j'ai 28 ans ,et comme toi je m'interresse au bouddhisme (sérieusement depuis environ 6 ou 7 ans) ,ayant fait deux ans d'aikido au lycée ,c'est un peu cet "art" d'asie ,qui m'a mené à la "sagesse " et la méditation Comme toi j'ai un centre d'interet ou un "projet de vie" possible basé sur l'art ,je suis dessinateur ,amateur ,pour l'instant et essayer d'en vivre en "artiste libre" est un des rares domaines vers lesquels j'essaye d'avancer et qui me "conviendrait" il me semble.. meme en vivant "modestement" mais au moins "par moi meme" et libre... Idem pour ce qui est de la vie de couple ,ou d'un "lien affectif" ,j'ai eu "seulement" deux amies (comparé à d'autres ) dans ma vie ,mais j'ai très souvent été seul ,rarement aussi été "accepté" ou "aimé" ,donc c'est vrai que j'espère beaucoup moins de choses dans ce domaine des "désirs humains" qu'avant (meme si je reste ouvert à ce qui peut arriver) ,mais je suis un peu "désillusionné" de ce genre de relations ,car quand comme moi on est (presque toujours ) rejetté pour nos differences ou nos difficultés ,de timidité entre autre , c'est parfois dur de garder un "esprit optimiste" et positif dans ce domaine... lol Donc c'est vrai que la vie de moine ,"m'interesserait" ,d'abord pour la simplicité et la liberté qu'elle peut donner il me semble ,son "noble idéal" ,mais je ne pense pas (encore en tous cas) etre pret pour le vivre ,ni meme avoir les qualités et les "vertus" suffisantes pour etre moine ,car je reste encore imparfait.. Donc je vois au fur à mesure ,pour le moment ,sans trop attendre ni du "monde profane" ni du "monde religieux" ,mais j'essaye pour l'instant de pratiquer ,à mon niveau ,avec mes moyens ,une spiritualité ,le bouddhisme etant celle dont je me sens le plus "proche" Si mon témoignage peut t'eclairer... c'etait le but Portes toi bien Amicalement kiowa
  23. Bonjour Gigu , je trouve votre réponse très juste et interressante , pour Orel , personnellement j'ai 28 ans ,j'ai fait partie 5 ans en tant que membre du wwf (association de protection de la nature ) et fait quelques jobs saisonniers ,genre cueillette des fruits ,souvent "durs" et peu payés... et depuis j'essaye de trouver ma voie "librement" dans une "juste manière de vivre" en accord avec le bouddhisme, etant dessinateur amateur depuis longtemps ,mon idéal serait de vivre de mon art librement ,en artiste libre ,où que ce soit ou en voyage ,j'ai deja vendus quelques unes de mes créations lors d'expositions ,et j'espère un jour essayer d'en vivre en proposant aux gens ce que je fais à mon ryhtme ,de manière freelance comme vous dites ,et intermitente A travers le dessin et les écrits ,c'est un peu la "sagesse bouddhiste ou d'ailleurs" ,la paix et le respect de la nature ,que j'essaye de faire passer ,comme des messages , la plupart de mes esquisses à la plume ,cartes de voeux ,ou autres representent ce genre de choses ,comme des statues de bouddhas ,represantations de sagesse , indiens d'ameriques ,peuples de la nature , animaux en dangers ,pandas ,dauphins... ,voiliers ,paysages ,personnages...etc ,bien que selon moi ca reste imparfait et qu'on peut toujours se perfectionner ,si celà plait a certains... Je ne sais pas si ca peut etre un "juste mode de vie" si j'arrive a en vivre de manière plus régulière ,en tout cas c'est un des rares domaines où je me sens à ma place ,car je prefère etre mon "propre maitre" ,que de travailler toute ma vie ,avec patron ,horaires ,groupe ou structures... ce que j'ai plutot mal vécu à l'école entre autres Je ne pense pas avoir les qualités (pour le moment en tous cas ) pour devenir moine bouddhiste ,mais c'est aussi une voie dont je me sens proche , en attendant j'essaye de concilier vie "spirituelle" et vie dans le monde
  24. Bonjour Soukha merci pour ta réponse sympa je te comprend , C'est vrai que de mon coté ,vivre seul ,est parfois choisi ,ou parfois aussi "subi" Choisi parceque j'aime souvent la paix de la solitude et la liberté qu'elle donne ,pour méditer ou vivre comme on le souhaite ,et c'est vrai que les quelques fois où j'ai vécu a deux ,je me sens plutot "enchainé" ,mais pas vraiment libre ni en paix...lol ,donc ca me semble plus facile de méditer par exemple en etant seul Et subi aussi souvent ,car etant de caractère assez réservé et pas toujours à l'aise avec les gens , j'ai aussi souvent été seul et "rejetté" ou en tous cas pas accepté ,par beaucoup de filles ,meme celles que "j'aimais" bien ou qui m'attiraient Dans ce sens ,j'ai souvent l'impression d'avoir réalisé et experimenté par moi meme ,ce dont parlent beaucoup de sages ,comme Bouddha ,dans le comportement des etres ,lié a leur karma ,a savoir que beaucoup (à moins d'etre "Eveillés" ) réagissent souvent entre désir ou rejet ,attraction ou répulsion ,et donc souvent ignorance... Donc c'est vrai que parfois j'ai l'impression d'avoir subi un peu ,comme d'autres ,"l'égoisme" ou l'injustice caracterisant le samsara ,où les etres s'assemblent par attachement ,ou se séparent ou excluent par aversion... et donc que celà crée avant tout de la souffrance et du karma supplementaire ,au lieu de s'en libérer ,mais je sais que je suis aussi imparfait qu'eux à ma façon ,et que chacun peut se perfectionner , Mais j'ai rarement vu des etres Aimer vraiment les autres et les respecter ,sans attachement ou sans rien attendre en retour,c'est pourquoi je comprend très bien (meme théoriquement au départ ) cette difference entre l'Amour véritable et altruiste (metta ) envers tous les etres vivants ,et le désir-passion ,avant tout égo-iste ,qui régit la vie des gens ,des familles ,ou des ruptures C'est en tous cas quelque chose que j'ai très vite compris ,vécu ou en tous cas ,eu l'occasion très souvent de vérifier sa réalité dans le monde... lol Ce n'est que mon avis , je ne pense pas etre assez éveillé pour l'instant ,pour atteindre cet etat d'Amour supreme et de liberté ,mais je pense le comprendre un peu ,ou le "ressentir" dans la vie de tous les jours Amicalement
  25. Salut Orel , je te comprend tout à fait , Comme toi je m'interresse au bouddhisme et à la spiritualité en general ,depuis quelques années ,en essayant de le pratiquer "on my own" par moi meme , le plus souvent car ayant longtemps été moi meme (et encore souvent ) de caractère réservé ,timide ,et donc pas toujours à l'aise avec les gens ,j'ai toujours eu des difficultés pour faire des choses "en groupe" ,que ce soit l'école que j'ai plutot subi ,ou meme l'aikido ,que j'aime toujours d'ailleurs ,j'en ai fait 2 ans en club ,mais j'ai arreté peu à peu ,car je n'y trouvais pas vraiment ma place ,je n'ai pas vraiment "l'esprit grégaire" ,et je prefère donc souvent faire des choses par moi meme ,en solitaire ,ce qui ne "plait" pas à tout le monde... lol J'ai eu une amie recemment pendant plus d'un an ,mais ca n'a jamais vraiment été ma nature ni mon idéal de vivre en couple ou en groupe-communauté etc... surtout que j'ai rarement choisi dans ce domaine des "désirs" humains ,vu mon coté introverti ,et donc j'ai preferé me "liberer" un peu et mettre mes distances ,sur ce genre de relations ,tout en essayant de garder contacts en simple amitié ,et de continuer de mon coté ma "voie spirituelle" C'est donc pas toujours evident pour moi non plus ,"d'aller vers des centres ou pratiquants bouddhistes" ,et tout ce qui est "stage de groupe" ,c'est pas vraiment mon truc non plus... lol ,alors pour le moment j'ai simplement deux entretiens avec deux pratiquants bouddhistes de ma région ,de deux traditions differentes ,d'abord un pratiquant de Dhagpo kagyu ling en dordogne ,(tradition tibetaine) et une moniale vietnamienne du village des pruniers ,en lot et garonne ,(tradition zen mahayana) ,le centre de Thich nhat hanh Je pense que pour le moment je prefère avoir ce genre de "contacts" ou entretiens individuels ,plutot qu'une pratique en communauté ,car ce n'est pas vraiment ma "nature" non plus ,tout ce qui est mouvements de groupe , et d'ailleurs le pratiquant tibetain ,m'a donné pas mal de conseils interressants et instructifs ,pour m'aider a me liberer de "ma crainte" des autres ou timidité trop importante parfois ,comme la "culture de la compassion" ,la pratique de Tonglen ,cultiver la bodhicitta ,réciter le mantra de Chenrezi ,et "prendre refuge " en lui ,essayer de respirer et de prendre conscience en méditant chaque de notre "Etre interieur" (mahamoudra) Voilà ce que je peux te dire d'après mon experience modeste ,en tous cas saches que tu n'es pas le seul dans ce cas ,j'ai moi aussi souvent l'impression d'etre " à part" lol ,mais je sais qu'il y a des gens biens partout ,et qu'il vaut mieux les voir en "amis" ,qu'en "ennemis" ou objets d'apprehension ,ce qui est souvent une "vision erronée en nous meme" je me sens d'ailleurs souvent plus "proche des ours" et des autresx animaux en general ,que des humains ,car comme eux ,je suis toujours un peu "sauvage" ,et comme eux ,j'ai parfois une méfiance instinctive envers les humains ,qui est parfois légitime je trouve... Bonne chance pour la suite , portes toi bien Amicalement kiowa
×
×
  • Create New...