Jump to content
Dharmaling Forums

gsinge

Members
  • Content Count

    19
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

0 Neutral

About gsinge

  • Rank
    Member

Contact Methods

  • MSN
    gsinge@caramail.com
  • ICQ
    0
  • Yahoo
    papillonlalampe

Profile Information

  • Location
    ile de la Réunion
  1. bonjour Amita_Mambe pour ce qui est de la souffrance, et de la joie, je crois que toutes deux sont liées au karma. Moi_même, il m'arrive quelquefois de vouloir absoluement dire ce que je ressens, quitte à blesser des gens, après, en fait, je me retrouve mal dans ma peau, parce que je n'arrive pas à prendre de la distance, soit la colère ou la tristesse reste en moi, et j'ai beaucoup de mal à laisser passer, en fait ses sentiments sont là, et les merites accumulés par les meditations ou prières disparaissent, il ne me reste plus qu'à faire la paix avec ceux avec qui je me suis "ouvert". quelquefois je souffre par mon propre orgueil ou par la réaction des gens, pensant alors qu'ils se referment et cela me blesse. pour ce qui est de tes relation avec les autres, peut-être que tu ne sais pas encore ce que ton coeur désire vraiment, pour ma part, je cherche dans ce sens : ma question est qu'est-ce que je désire vraiment dans ma vie ? les quelques réponses que j'ai se tournent vers un désir de paix, de bonheur. certains désirs sont futils et inutiles, par exemple vouloir absolument être le premier, ou le plus écouter, apprécié etc... je crois qu'un des plus grand plaisir sur terre ou rien ne dure : ni relation amoureuse, ni vie sociale, ni richesse est de savoir sourire à la vie, savoir aimer son prochain. j'ai un ami, qui me dit qu'il est un maître spirituel, mais qui n'est pas mon maître, souvent il me dit qu'il faut savoir aimer sans s'attacher. il m'a dit que la prière chrétienne, le notre père et les mantras l'ont beaucoup aidé, avec une mise en garde quand même pour certains mantras qui tapent très haut et si notre corps n'est pas capable de porter la réponse, nous risquons de devenir fous. sais-tu mettre ton orgueil de coté ? de plus mon ami me dit qu'il faut toujours dire la vérité, qu'elle soit blanche, jaune, rouge, noire. prie si tu es chrétienne, si tu es baptisée et récite tes mantras.
  2. bonjour à tous, je me permets d'apporter ma petite expérience à votre discussion. pour commencer je me présente, je m'intéresse au bouddhisme depuis environ 3 ou 4 ans. je trouve cette voie très dure, car c'est la voie de la responsabilité. Et je dois rajouter, que je suis loin d’être un grand pratiquant : cela sans fausse modestie. Il y a quelque temps, j’aurais répondu en me basant sur mes lectures. Cependant il y a environ un mois, j’ai, lors d’une fête familiale, remarqué que la compassion n’était pas un mot, ni un souhait, mais bien un geste. Un geste envers les autres, un sourire, une aide pour porter les plats par exemple … je pense que la compassion est une attitude naturelle que nous avons quand nous nous sentons bien, quand nous sommes ouverts aux autres. La compassion c’est ne pas critiquer les autres dans leurs opinions, dans leurs façons de vivre ; ce qui n’exclu pas le dialogue ni l’échange d’idées. Avec ou sans conceptions bouddhistes ou spirituelles nous faisons tous cela de temps en temps. La compassion c’est aider les autres dans les plus petites tâches comme dans les plus grandes. Voilà mon opinion, j’espère que je ne suis pas hors sujet.
  3. pourquoi feindre la colère, avoir un peu d'autorité est important aussi, non c'est non, oui c'est oui, tout le reste est un jeu du mental. a vouloir absolument garder un esprit zen, par l'analyse, peut-on dire que nous n'accumulons pas dans notre esprit des frustrations, des désirs, qui ressortirons plus tard, loi de causes et d'effets. en tout cas pour ma part je crois que je dis beaucoup de belles choses, mais que cela n'a pas encore effacé mes schémas mentaux loin de là, en fait plus je me connais et plus je vois mon long chemin et plus je sais que mon mental est encore mon maître, comme le dit le dalai lama je pense que je fais de petits progrès de tout petits j'avances à très petits pas. ha l'attachement, le moi, l'égoïsme, le désir de contrôler, King of the world, essayons juste un instant de mettre cela de coté et d'accepter le monde tel qu'il est. vivons bisou
  4. merci pour cette enseignement frédéric je vais tacher de l'appliquer dans ma vie et envers tous les êtres.
  5. salut ghislain super ton message je pratique chez moi, dans le boulot, quand j'en ai le temps, pour pratiquer le bouddhisme je ne sais pas si c'est la méditation la plus importante ou la compassion ?
  6. moi quelquefois, j'ai le même problème avec les fourmis, mais il faut bien que je m'en débarrasse. J’essaie de faire le moindre crime d’insectes que je peux. C’est des petites concessions aux dharma.
  7. je dois rajouter quand ce moment je suis très stressé
  8. moi aussi à un moment dans la méditation il me semble entendre une voix, un mot précis. en ce moment quand je médite allongé je vois beaucoup d'images, et même des "films".
  9. je suis d'accord avec vous lama Shenphen, je sais par expérience que certaines situation sont pénibles, ses situations sont dues à notre ego il est rare que nous souffrions par la faute des autres. quelquefois cela serait aussi super d'avoir des formules magiques, malheureusement nous ne pouvons qu'accepter les situations telles quelles, c'est le refus, la lutte contre les faits qui crée les problèmes. Astec dans n'importe quelle situation l'important est de rester honnête, si tu veux aider quelqu'un fait de ton mieux, ne cherche pas de solution toute faites. pour ma part dans une situation difficile, je ne la ramène pas trop. et mon grand truc c'est dormir avec le secret espoir qu'au réveil, je serai mieux, je prends de la distance quoi. le bouddha précise : " la pensée vagabonde jusque très loin, part seule de son côté, sans rationalité. Celui qui peut la contrôler se prémunit des pièges de Mara"
  10. je suis très heureux de faire ta connaissance, ma sœur habite près de chez toi elle est à mayotte. je ne sais pas s'il y a beaucoup de bouddhistes dans l'océan indien, mais je pense qu'il y a beaucoup de gens influencés par cette voie. je ne suis pas rattaché à un centre il parait qu'il y en a ici, d'après un ami, je ne me sens pas prêt pour pratiquer via un centre, je suis encore un peu au stade j'y vais ? j'y vais pas ? sur ce bonne journée aussi.
  11. je suis très honoré d'avoir droit à votre réponse LamaShenpen, cela ne se fait peut-être pas mais je me sens vraiment très bas pour avoir droit à votre regard.
  12. c'est encore moi, comment vaincre la somnolence pendant la méditation ?
  13. j'ai vu sur un tee-shirt de l'île Maurice, cette phrase : " Pa gadé mon difo mé se ki po toi" ce qui veut dire : " ne regarde pas mes défauts, mais plutôt ce que je t'offre". Je me demande depuis combien de temps je n’ai pas mis en pratique cette parole. Sur ce, bonne journée à vous.
×
×
  • Create New...