Jump to content
Dharmaling Forums

seirazein

Members
  • Content Count

    18
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

0 Neutral

About seirazein

  • Rank
    Member
  1. merci neanmoins,cette question est complexe,terriblement complexe et nous conduit a des reactions diverses et difficiles a assumer .toute reponse est instructive a mes yeux.on ne peut que souhaiter que tous les etres atteignent l illumination et parfois je prie davantage pour que les "tourmenteurs" ouvrent les yeux et le coeur que pour les victimes de leurs monstruosités.il n y a qu ainsi que cette abherration puisse trouver son terme....et dieu merci,parfois cela se produit...
  2. taking iron from other sources is good,but you better keep it in your body taking vitamin c besides when you're a vegetarian. best regards
  3. j imagine assez bien ce que les bouddhistes pensent de la condition et de l experimentation animale en general. :cry: par contre j imagine moins quelle est LA reaction en tant que conduite a tenir.par exemple quelle considerations le bouddhisme peut il generer pour les actions les plus virulentes des anti -vivisectionnistes? ou bien faces aux actions (rarement violente )perpetrées contre les partisans de la fourrure? le laisser faire? le militantisme doux? un destin si cruel pour les animaux utilisés peut il etre consideré ,oserais-je dire "froidement" ,comme le resultat d un karma ? et surtout comment admettre ces horreurs sans peter un cable ou se mettre en colere???? des considerations eclairées et novatrices seraient les bienvenues... :roll: (je souhaite que toutes les creatures parviennent a l illumination...) om tare toutare toure soha
  4. ahah...l avocat du diable...interessant! il faut toujours que les certitudes soient confrontées a une opposition.c est une bonne maniere de confronter notre vue a une autre-quitte a la faire descendre de son tout puissant piedestal un instant- pour mieux constater ensuite sa lumineuse verite et la reaffirmer ... om mani padme om
  5. mais qui peut avoir une vision juste et objective pour connaitre le fond de ses propres desseins dans une action ou un desir? je veux dire,il y a parfois plusieurs niveaux de lecture pour un seul et meme acte,un seul et meme desir... j ai fait de nombreuses années de psychanalyse et je me suis rendue compte a quel point les gens se masquent la realité, l enjolivent.c est cette capacité a interpreter les choses qui me font penser qu il faut de nombreuses années de pratiques et de reflexion pour pouvoir analyser la vraie nature du monde-et notre vraie nature egalement,car nous sommes notre premier sujet d illusion a nous memes... it is your mind that creates this world the bouddha
  6. merci pour ta reponse frederic,il est si facile de perdre cela de vue. pour l instant je vous souhaite a tous un noel plein de serenité . de la joie ,du repos et des reflexions positives. joyeux noel!
  7. les difficultés de la vie sont elles considerées utiles a nous permettre d eliminer nos karmas negatifs?
  8. mais desirer que quelque chose dure, c est deja s y attacher,et y opposer autre chose qui serait moins ou pas du tout desiré.si tu veux cette harmonie,c est qu elle est plus agreable qu'une autre situation qui le serait moins.il y aurait donc discrimination... je crois que le bouddhisme cherche aussi a dissiper cette illusion .vouloir maintenir ce qui nous semble bon,par rapport a ce que l on juge autrement.faire des differences. je ne suis pas tres pointue en doctrine,mais les autres intervenants pourront peut etre nous eclairer en ce domaine? bonne journée a tous en tout cas om guru Mahakala hari ni sa sidhi dza
  9. et bien non,je ne crois pas,c est mon attachement extreme et ma passion a le faire qui M auraient donné l illusion qu il AVAIT PLUS DE VALEUR alors que j y serais seulement PLUS ATTACHEE...
  10. cher morgan j ai souvent eu l impression que quand cessait le desir,l illusion cessait de meme,et meme l existence physique.j ai parfois le sentiment que les etres cessent d exister quand ils ne le desirent tout simplement plus assez . pourtant, le desir absolu semble aboutir a sa realisation, souvent-par exemple pour quelqu un qui veut "reussir" a tout prix,ou un artiste qui persiste dans sa voie,il y a une sorte d aboutissement naturel a un moment donné-pour d autres le desir n est il pas assez puissant?doutent ils d avantage de l utilité ou de la realite de ce qu ils souhaitent? le desir est associé a la rage de vivre,a la reussite dans notre monde ou l hesitation ,le doute et l interrogation sont devalorisés. il est troublant pour celui qui veut vivre le bouddhisme d etre confronté a cette contradiction. car c est etre en contradiction,en decalage avec tout ce que l on nous propose en occident. et c est vrai que le desir est aussi associé a la vie,avoir des enfants,etre aimé,posseder des biens,le desir est associé a l idée de progression principale d une vie en fait,et il est difficile de s en detacher car la notion de progression spirituelle reste totalement decalée et secondaire dans l esprit de bien des gens.il y a une idée du monde qui predomine,et c est celle la.le refus du desir serait alors comme refuser d aimer la vie. on peut difficilement echapper a ce dont on nous nourrit tous les jours.... cela demande du risque et un peu d imagination ) il m est arrivé d obtenir ce que je souhaitais,alors que j en etais totalement detachée,sans passion;il m est arrivé de reussir un dessin de la meme maniere,sans y attacher d IMPORTANCE.les affres de la creation(le cheveu en ,bataille,la fievre au front et le mal de tete...)l auraient ils rendu plus beau? )
  11. merci a vous deux,tout d abord. que signifie ce mantra exactement? j ai une splendide reproduction d'une representation de Mahakala.est ce que quelqu un pourrait me dire s il est vrai qu il ne veut pas voir de femme? )c est ce que l on m avait dit;maisje ne suis pas sure qu il s agisse de cette divinité en fait. plus serieusement,il est tres difficile de controler sa colere.quelles sont vos experiences a ce sujet? peut on s ameliorer avec le temps,mais surtout,concretement, comment faire? salutations a tous
  12. eh bien malheureusement,ce n est pas toujours vrai.car il est vrai que cette personne ne vit cette histoire que dans sa propre imagination,et je ne suis,au sens propre qu un "support"de ce qu il vit.n importe qui d autre aurait pu etre ce que je suis pour lui en fait.c est bien le probleme de ne pas exister pour lui ,si j existais il comprendrait qu il genere de la gene, de la peur,de la souffrance et ne pourrait pas continuer ,a moins d etre un pervers.on ne peut pas moins exister que lorqu on est un symbole,ou un objet ou un objet de transfert pour quelqu'un. on nest qu un porte manteau. car c est de cela qu il s agit,tres probablement. mais je comprends ce que vous voulez dire. j ai souvent constaté aussi par la pratique,que lorsqu on n accorde plus cette importance demesurée aux faits,non seulement ils semblent s evanouir,comme si on les avaient vraiment crées mentalement et que privés de nourriture,ils disparaissaient,mais aussi qu ils n avaient plus de prise dans la realité.l importance qu on leur accorde ou l indifference ferme qu on leur oppose a une influence,c est certain.maintenant,il y a un moment ou on est pris dans la spirale de la realité,on s y est enfoncé,comme dans la materialité,et comme dans un tourbillon,il faudra attendre de retrouver l instant propice ou donner un coup de pied et s en extraire. cet instant,ce moment est parfois long,difficile a reperer. on manque toujours trop de patience.et on souhaite toujours trop s extraire des problemes pour retrouver le calme accepter les faits souvent suffi a tout changer. 8O mais là au bout d un an,cela reste difficile,malgre tout
  13. en fait,la personne semble estimer qu elle va tout a fait bien,minimise ses actes constamment ,ment considerablement mais cede a ses pulsions de temps a autres (gestes indecents dans un contexte totalement decalé) en fait j ai bien peur qu il soit quand meme "timbré".la police l a remis a l ordre et ma hierarchie aussi,puisque je travaille au contact du public,ca semble juste avoir provoqué de la haine chez lui.ce n est pas si simple.quelqu un aveuglé par ses propres chimeres peut se nuire tout autant qu il nuit aux autres;ca confine a une sorte d elan d auto destructionpour moi c est presque un parcours de cauchemar,car il se cree toujours plus d experiences negatives et en cree autourde lui,s isole de ce fait,et rend ses obsessions encore plus vives.le sujet etait plutot:au bout d un certain temps,on en vient soi meme a ceder a la haine,a la colere, ces poisons qui nous atteignentbien plus qu ils n atteignent les autres.avec le temps on entre,meme si ce n etait pas le cas lau debut dans la spirale des reactions passionnelles.on se dit meme que ce qui se passe ne sert QU A CELA:tester nos limites de patience .l important:comment y reagir;comment ne pas ceder au manque de controle.mais ceci est surement le plus difficile.ne pas se laisser atteindre par les illusions exterieures. suivre son ethique. tres dur. :twisted: les occasions de s egarer sont toujours si nombreuses....or c est toujours dans l adversité qu on peut mesurer ce que l on a vraiment dans le ventre,finalement
  14. ca peut paraitre un peu anodin comme interrogation,voire meme ca peut faire chronique "aidez moi"d un quelquonque magazine feminin, mais c est en fait un veritable probleme pour quelqu un qui souhaiterait respecter au maximum les enseignements du bouddhisme.depuis un an et demi un type un peu felé me harcele,me suit,gestes indecents etc..c est devenu extremement penible et inquietant.j ai essayé de rester au maximum calme et patiente(d ou l année qui vient de s ecouler sans que les choses s ameliorent vraiment) ceci est un probleme car si l on veut respecter les enseignements du bouddhisme qui nous demandent la patience et la compassion,il est difficile de les exercer jusqu'au bout et plus precisement,a quel moment doit on choisir le respect auquel on a droit par rapport au bien etre de la personne qui vous agresse en face?.c est un dilemme si l on tient aux enseignements du bouddhisme. je cherche toujours au maximum a ne pas blesser les autres,mais finalement,ceci n est aucunement percu comme de la patience mais plutot comme de la negligence voire comme de l encouragement,dans un monde ou les reactions sont amplifiées en noir et blanc,s il n y a pas de reaction violente et virulante,fnalement le signal n est pas clairement compris.comment reagir face a une telle obstination ( j ai du demander l aide de la police entre temps,sans trop de resultats) en tous cas ,je teste bien les limites de ma patience!!!! :roll: est ce que quelqu'un pourrait me donner son avis a ce sujet et me faire part de ses experiences.ce n est pas d experiences mystiques dont il est qsuestion,mais la realité a egalement beaucoup de choses concretes a nous enseigner!
×
×
  • Create New...