Jump to content
Dharmaling Forums
Sign in to follow this  
kiowa

"être" bouddhiste

Recommended Posts

c'est un sujet extrêmement vaste qui donne lieu à des palabres dialectiques sans fin entre écoles...

Les palabres dialectiques viennent le plus souvent du souhait de chaque Ecole de prouver qu'elle est la meilleure, la plus rapide, la plus directe, la plus pure, etc... :?

 

Chaque Ecole présente une facette du Dharma. ni l'unique, ni la meilleure, seulement une approche qui répond aux besoins et aspirations de certains pratiquants, qui ne trouvent pas dans les autres la méthode qui leur convient....

 

Les "querelles de clocher" doivent rester derrière. Nous n'avons, en Occident, rien à "défendre" (théoriquement). Alors, il est temps que -comme le fait Sa Sainteté- on accepte toutes les Ecoles du Bouddhisme sur un pied d'égalité...

 

Meilleures pensées, Gelong T. Shenphen

Share this post


Link to post
Share on other sites
Alors vous voyez mal cher ami ;) Ce n'est pas parce qu'on ne pratique pas une Voie qu'on ne la connait pas!

Et... le chemin le plus simple n'est pas forcement le meilleur :))

 

Et pour complèter, même dans les Tantras, même dans l'Ecole Gelugpa ;) la définition de la conscience est "claire et connaissante". Ca vous rappelle pas quelque chose du Dzogchen? ;) Seulement, l'approche est seulement différente.

 

Vous ne lachez pas vous, hein ?...je n'insisterai pas...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tashi delek à tous,

 

Bonsoir Zangpo,

 

Je suis surpris de voir à quel point vous manquer de respect envers les membres de la Sangha!

 

Je resent sincerement de la compassion pour vous !

 

Il serait plus juste de dire:

 

"Vénérable Gigu" plutôt que :"Vous ne lachez pas vous, hein ?...ou bien "Pourquoi en parlez-vous ?" ou encore "Avez-vous suivi des enseignements dzogchen, Gigu ?"

 

"Vénérable Chönyi" plutôt que: "Bonjour ch ?"

 

La sagesse et la grandeur fait qu'ils ne sont pas atteints! malgrès tout Zangpo se serait plus sympa de votre part d'être plus cool !!!

 

Merci Zangpo, bonne route...

 

Meileures pensées,

 

G.T.Wangdu

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cher Wangdu,

 

Le respect est une attitude intérieure, et je puis vous garantir que je respecte tout le monde sans exception.

Mais il ne faut pas confondre respect et flatterie. Je suis direct et ça ne plait pas toujours à tout le monde c'est vrai. Cela dit ce n'est pas parce les créateurs d'un forums se donnent des titres et affublent leurs hotes de titres moindres qu'il faut se laisser impressionner (soit dit en passant, ce procédé est une curieuse façon de prôner l'humilité).

Par ailleurs, les procédés sarcastiques et allusions condescendantes de certains sont souvent à l'origine de mes réponses parfois cinglantes mais dépourvues d'animosité, je vous rassure.

 

Dharmicalement,

 

Marc

Share this post


Link to post
Share on other sites
Cela dit ce n'est pas parce les créateurs d'un forums se donnent des titres et affublent leurs hotes de titres moindres qu'il faut se laisser impressionner (soit dit en passant, ce procédé est une curieuse façon de prôner l'humilité).

Veuillez préciser! Quels sont les titres dont les créateurs de se forum "s'affublent" et qui semblent heurter votre propre sens de l'humilité??

 

Par ailleurs, les procédés sarcastiques et allusions condescendantes de certains sont souvent à l'origine de mes réponses parfois cinglantes mais dépourvues d'animosité, je vous rassure.

Dépourvues d'animosité, je veux bien croire. Mais il peut sembler aussi dépourvue de l'humilité dont vous parlez plus haut... car nul n'a besoin de "réponses cinglantes" sur ce forum. Les gens posent des questions, tout le monde essaye d'y répondre au mieux; en cas de doute le Lama donne l'explication en fonction des Textes.

Nous n'avons jamais eu l'intention que ce forum ai une form de "foire" (comme beaucoup trop de forums qui se disent Bouddhistes) mais plutôt le ton d'un monastère, d'une gompa.

 

Merci

Share this post


Link to post
Share on other sites
Veuillez préciser! Quels sont les titres dont les créateurs de se forum "s'affublent" ?

Il n'y a rien qui me heurte, cela me questionne simplement.

C'est la première fois que je vois un Lama se présenter lui-même avec le titre de Rinpoché. Signifiant "précieux" c'est généralement les disciples qui emploient ce terme pour montrer leur déférence. Le Dalaï Lama se présente comme un simple moine, il n'a pas besoin d'afficher d'autre étiquette (ce serait assez risible s'il se présentait en disant : bonjour, je suis Sa Sainteté le Dalaï Lama...). Voilà, il y a donc dans la "présentation" du forum un précieux qui a un coté ridicule à mon sens, dusse, par ailleurs, cette préciosité être incontestable. Idem pour les symboles et avatars...

Mais ce n'est que l'humble avis d'un modeste quidam !

(oups, je sens que je vais encore être anathématisé...)

 

dharmicalement,

 

Marc

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est la première fois que je vois un Lama se présenter lui-même avec le titre de Rinpoché. Signifiant "précieux" c'est généralement les disciples qui emploient ce terme pour montrer leur déférence.

Vous ne semblez pas connaître correctement la tradition Tibétaine.

Lama Shenphen Rinpoché est reconnu comme la réincarnation de Lama Guendune Rabgyé; comme vous avez pu le lire dans la lettre de reconnaissance du monastère dont je vous ai donné le lien. De facto, un Tulku est appellé "Rinpoché". Et pas seulement par les disciples, mais par tout ceux et celles qui ont du respect pour les Tulkus et le choix effectué par ces pratiquants de revenir aider tous les êtres sensibles. Mais ce choix au-delà de l'ego vous échappe peut-être.

 

Quand les créateurs du site ont mis en place le "ranking system", il était naturel que le titre de Rinpoche figure, comme celui de Sangha.

Il est symptomatic que vous réagissiez à ce titre, mais pas aux autres 'ranking' comme "Chemin de la Vision", "Chemin de la Méditation", etc... Systeme que nous avons choisis comme un jeu, pour faire connaitre les Cinq Chemins.

Mais il semble évident que nous n'avons pas le même humour, ni la même connaissance du Dharma.

Ensuite, vous remarquerez que Lama Shenphen Rinpoche ne signe pas "Lama" ou "Rinpoche", mais "Gelong T. Shenphen"... Et Rinpoche se présente toujours comme un simple moine. Dans les cérémonies, quand il faut inclure son nom dans la pratique, Rinpoche dit seulement "Thubten Shenphen", etc...

Alors quand vous dites "se présenter lui-même, nous ne pouvons qu'y voir une projection de votre part, un jeu de l'ego, et une méconnaissance de Lama Shenphen Rinpoche.

 

(oups, je sens que je vais encore être anathématisé...)

La recherche de l'état de "petit canard noir" pour ensuite montrer combien les autres sont vilains est un petit jeu dans lequel personne ne tombe ici...

Taper sur tout ce qui choque votre ego et ensuite jouer "l'anathémisé" dés que les autres pointent vos remarques "cinglantes" (remarques qui n'ont de raison autre que d'essayer de flatter votre ego "d'analyste supérieur"), c'est un peu facile ;)

 

Merci.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je surveille les forums pour éviter les écarts de languages; je reformatte sans cesses les messages pour maintenir les forums clairs et lisibles de tous; j'aide pour les erreurs techniques (avec le Webmaster); mais je réagis aussi aux erreurs concernant la Tradition que suit Dharmaling (dans la limite de mes moyens); je traite les indisciplines de manière directe, bien que les perles de mon mala aient le goût cinglant de la Compassion... je suis.... je suis... L'esprit de la modération! :))

 

Comme dans un monastère, le rôle de Gigu n'est pas attaché à une personne. C'est une fonction qui tourne, qui peut être assumé par différentes personnes de Dharmaling.

 

Merci.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Zangpo,

 

Ce post n'est pas destiné à vous faire la morale ni non plus à remettre en question vos références personnelles sur ce qui est synonyme de ceci ou de cela dans les us et coutumes des pratiquants du Bouddhisme ici-présents.

Chacun de nous, depuis notre enfance, nous avons reçu une éducation correspondante à des critères socio-culturo-moral qui correspondent d'une part bien-sur au milieu socio-culturel dans lequel nous avons grandis, mais aussi au milieu famillial, si celui existait bien entendu.

Si le mileu socio-culturel dans lequel nous grandissons est responsable des structures morales collectives qui forment, pendant notre enfance, les bases plus ou moins solides du développement de notre personnalité psycologique personnelle, nos parents sont les responsables de la plupart de nos rejets et attirances car l'esprit d'un enfant s'imprègnent de la personnalité humaine de ses parents.

Plus tard nous 'peaufinons' nos 'conditionnements' en leur donnant une couleur personnelle de plus en plus pour en faire alors la base de notre personnalité humaine, la base de nos jugements, rejets et attirances personnels.

A partir de là nos réactions et jugements contre/pour/envers les actions et comportements des êtres vivants sont le reflet de ce conditionnement psycologique qui imprègne alors et à plein temps notre perception 'des autres' et de la vie.

Lorsque nous nous engageons dans une voie spirituelle, comme le Bouddhisme par exemple, nous apprenons à nous connaître nous-mêmes et cela passe bien sur par l'étape de la découverte de nos conditionnements socio-culturel-familial depuis notre enfance.

A partir de ce moment où nous nous engageons dans une telle voie de connaissance de soi nous avons l'oportunité de devenir un être responsable et conscient.

Le premier pas vers cet état d'être est bien-sur la prise de conscience de nos propres conditionnements personnels inconscient, mais aussi une 'désidentification' à ces conditionnements inconscient qui nous poussent à juger, rejeter, accepter, aimer, détester les autres êtres humains en fonction de ce que les conditionnements inconscient de notre personnalité sont, plus ou moins ou pour beaucoup, un reflet ou non de leur personnalité respective.

Ce premier pas franchit nos réactions face aux comportements et croyances des autres êtres humains sont de moins en moins dépendants de nos rejets et attirances conditionnés, car alors nous ne sommes plus tant identifiés aux conditionnements socio-culturo-familliaux inconscients à l'origine de notre personnalité humaine.

L'apport est énorme dans cette pratique de désidentification pour notre esprit car alors nous nous libérons de plus en plus de notre dépendance inconsciente aux croyances et comportements des autres êtres vivants pour réagir et agir dans cette vie.

Nous devenons alors non seulement un être responsable de nous-mêmes de plus en plus, mais il n'est plus question non-plus de rendre responsables les autres êtres vivants de nos réactions et actions envers eux; sinon que nous saisissons aussitôt les mécanismes de réactions automatiques et inconscients de notre personnalité conditionnée avant de les exprimer, avec un résultat différent alors qui nous permet d'accepter l'autre comme il est et non pas comme nous aimerions qu'il soit.

C'est là déja un grand pas en avant vers la liberté de notre esprit vous ne me direz probablement pas le contraire.

Mais ce n'est pas le seul avantage de cette pratique de la connaissance de soi car plus notre esprit s'indépendantise, pour ainsi dire, de notre personnalité humaine et de ses conditionnements mentaux collectifs/personnels, et plus il devient évident, (et ce n'est pas là le résultat d'un sentiment ou d'une acceptation philosophique personnels) que nous nous ne sommes pas séparés les uns les autres et que donc sans arrèt la moindre de nos pensées, le moindre de nos sentiments les plus intimes en apparence, ont une influence et un effet sur la conscience des autres êtres humains.

En fait la seule chose qui nous donnait cette impression d'être séparé les uns des autres c'est cette boite mentale personnelle que nous appelons moi-je, avec ses sentiments et ses strutures intellectuels conditionnés et récurrents comme égocentrés.

Plus question par conséquents de développer inconsciement des conflis de conventions mentales avec les autres êtres humains de notre part, car alors cela serait le signe que nous sommes de nouveau 'attachés' aux apparences et surtout que nous sommes 'esclave's des comportements et croyances d'autrui pour notre bien-être ou non.

Car si il est une chose dont nous nous rendons très vite compte dans ce procesus de désidentification c'est que les conventions mentales, qu'elles soient collectives ou un peu plus personnalisées, ne sont qu'un vêtement temporel, une apparence phénoménale qui n'a pas d'existence en soi et qui n'a pas plus d'utilité temporelle que les vêtements que nous portons pour nous protéger du froid ambiant.

Par contre (j'ignore si vous avez des enfants) l'esprit d'un enfant en bas-àge, non encore conscient des effets du froid sur son corps et à la conscience non encore assez développée pour se vêtir tout seul, sortira tout nu dans la rue et le froid ambiant; attiré à ce point par le vol d'un papillon qu'il suivra celui-ci partout tant que son esprit sera 'subjugué' par le vol de ce papillon.

Inutile de commenter les conséquences, non?

Ainsi ce dont nous prenons aussi conscience dans ce procesus de désidentification c'est que ce qui est valable pour notre croissance physico-mentale humaine est ausi valable pour notre croissance spirituelle.

C'est à dire qu'il n'est pas question de garder notre esprit nu une fois que nous sommes désidentifiés de notre personnalité mentale humaine. Car si il est une réalité de la pratique spirituelle c'est qu'aussitôt que notre esprit est 'libéré' de son 'attachement' à ses 'vêtements' humain 'intérieurs', l'espace vide résultant de cette libération est aussitôt envahit par des milliers d'influences et de suggestions qui dominent très vite l'esprit encore immature dans son développement spirituel; au nom justement que nous ne sommes pas séparés des autres et qu'alors notre esprit est redevenu 'perméable' à toutes les pensées et sentiments humains, comme c'est le cas de l'esprit vierge d'un enfant au mental personnel non encore formé.

L'empathie vous connaissez?

L'importance d'un être spirituellement accomplit, ce que d'autre appelle un maître (de maîtrise) à nos côtés est alors évidente...qui nous aide à, peu à peu, développer notre nature spirituelle jusqu'à ce que nous soyons capables de marcher par nous-même, spirituellement parlant :roll:.

Dans le passé de l'histoire de l'humanité certain de ces êtres spirituellement très avancés ont compris l'importance d'une éducation socio-culturelle mieux adaptée aux nécèssités du développement spirituel, par contraste à l'éducation socio-culturel de la société humaine de leur époque qui au contraire rendait le développement spirituel difficile, voir impossible.

A partir de cet état de chose ces êtres ont développé une discipline de vie et d'éducation de la conscience mentale et du corps physique de l'être humain, pour que la conscience spirituelle d'un être humain se développe en même temps du développement de sa conscience mentale et de son corps, faisant alors d'une pierre deux coups.

Le contexte éducatif de notre vie en société aujourd'hui n'a guerre changé (si ce n'est que nous avons fait de grand progrès technologiques) mais bien plus d'êtres humains par contre ont une aspiration spirituelle active qui les poussent à choisir une voie ou autre selon.

Aux vue de la densité des conditionnements socio-culturel auxquels notre personnalité humaine est sujette aujourd'hui depuis notre enfance, et comme résultat d'années d'expérience concrètes correspondantes, une discipline rigoureuse de sa vie physique, de ses pensées/sentiments pour un être humain aspirant a développer sa nature spirituelle est impérative pour sa maturité spirituelle aujourd'hui.

Ceux qui ont fait ce choix de discipline rigoureuse l'ont fait consciement et volontairement et ils confient en leur guide de la même manière qu'un enfant confie en ses parents.

Si nous ne sommes pas d'accord avec ce choix c'est notre droit.

Par contre si nous visitons ces êtres en leur lieu de vie et pratiques il semble que respecter ce milieu et la discipline correspondante est loin d'être ridicule... bien au contraire.

 

Bien à vous,

Gilbert

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tashi Delek,

 

Zangpo, j'espère que vous ne prendrez pas mal les propos de la modération. Votre recherche de la vérité m'apparait comme authentique, et sans vous sur ce forum peut-être on s'ennuirait :)) quoi que la partie Anglaise a été aussi animé dernièrement...

 

C'est bien de questionner, et de part vos questionnements, de nouvelles informations apparaissent sur le forum, réponses, précisions, approfondissements.

Mais il faut apprendre à partir d'un moment à faire confiance, et ne pas projetter. Vous connaissez l'histoire de la paille et de la poutre; on voit parfois chez les autres en fait ce qui existe en nous...

Ce forum n'est pas pour faire "mousser" qui que ce soit. Les titres n'ont pas d'importance; ne vous y attachez pas. Rinpoche n'est pas un titre dont on "s'affuble"; c'est la marque d'une responsibilité, d'une reconnaissance aussi des autres pour un travail effectué. Et croyez-moi, c'est parfois une responsibilité dont on se passerait, mais qu'on assume quand cela doit aider les autres.

 

Je suis effectivement un simple moine; cependant, moine depuis vingt ans, alors, avec le temps et une vie dédiée au Dharma, forcément on apprend, on écoute ses Maîtres, on pratique, on comprend un peu, et on en fait partagé les autres. Sans prétention.

 

Profitez simplement de cet espace où vous pouvez apprendre et partager. C'est le but. Vous y êtes bienvenu. C'est un monastère virtuel ouvert à tous. Mais comme tous les monastère Tibétain, il y a aussi des "maitre de discipline"(gigu) ;) pour qu'il n'y ai pas de manque d'Ethique, de discipline, et pour aider.

 

Meilleures pensées, Gelong T. Shenphen

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je surveille les forums pour éviter les écarts de languages; je reformatte sans cesses les messages ...; mais je réagis aussi aux erreurs concernant la Tradition que suit Dharmaling (dans la limite de mes moyens); je suis... L'esprit de la modération! :))

Comme dans un monastère, le rôle de Gigu n'est pas attaché à une personne. C'est une fonction qui tourne, qui peut être assumé par différentes personnes de Dharmaling.

Merci.

D'accord, c'est plus clair...mais pourquoi ne pas le préciser quelque part sur le site ? Et pourquoi ne pas signer les messages de la modération, surtout lorsque le modérateur réagit en donnant son avis ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ceux qui ont fait ce choix de discipline rigoureuse l'ont fait consciement et volontairement et ils confient en leur guide de la même manière qu'un enfant confie en ses parents.

Si nous ne sommes pas d'accord avec ce choix c'est notre droit.

Par contre si nous visitons ces êtres en leur lieu de vie et pratiques il semble que respecter ce milieu et la discipline correspondante est loin d'être ridicule... bien au contraire.

Je suis d'accord avec votre conclusion, je suis allé un peu trop loin...l'anti-conformisme est une seconde nature a laquelle je laisse probablement trop souvent l'opportunité de s'exprimer spontanément...que la sangha veuille bien excuser mes excès.

 

dharmicalement,

 

Marc

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et pourquoi ne pas signer les messages de la modération, surtout lorsque le modérateur réagit en donnant son avis ?
C'est volontaire, pour éviter que les gens n'en fassent parfois une affaire personnelle, basée sur "qui" répond 8O...

Les Gigu ne devraient pas donner vraiment d'avis "personnel", mais plutôt rappeller les lignes de conduites du forum :/, certains points précis concernant la Tradition Tibétaine ;-}, et/ou l'avis général de l'Office de Dharmaling :)).

 

que la sangha veuille bien excuser mes excès.
Les excuses sont pleinement acceptés, et vues comme un signe de sagesse :)).

 

Merci

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tashi delek à tous,

 

Bonjour Kiowa,

 

Pour donner un petit avis sur "être ou ne pas être Bouddhiste"

 

Il y a des centaines de chemins nous permettant d'arriver au sommet de la montagne,

certains sont faciles, difficiles, très durs, sans issus etc...

(ce n'est pas forcément les chemins les plus faciles qui nous améne le plus haut)

 

Soit nous sommes très solides physiquement et mentalement soit nous sommes un peu léger, dans les deux cas un moment donné il faudra s'appuyer ou avoir l'aide d'un guide de haute montagne.

 

Je pense qu'on peut aller très loin par sa seule démarche mais un moment si on souhaite voir le ciel au dessus des nuages il faudra être guidé car seul nous nous rappellons pas qu'elle est la clef de cette porte.

 

Avant d'être Bouddhiste j'avais pratiqué à un certains niveau mais grâce à la sagesse du Bouddhisme je suis conscient que le chemin et la montée n'est plus la même (pas forcément plus facile mais plus authentique).

 

Meilleures pensées,

 

G.T.Wangdu

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...