Jump to content
Dharmaling Forums
Sign in to follow this  
Jean-Marc

Face à un proche négatif...

Recommended Posts

Bonjour,

 

Mon père est un amour.

Plein d'intellligence, plein de sensibilité, plein d'humour,plein d'amour.

Il peut se sacrifier pour aider un proche.

 

Mais il est tellement négatif qu'il perd, le plus souvent, tout cela en très peu de mouvements, de paroles ou d'actions.

Il juge tout, tout le monde, tout le temps , avec beaucoup de certitudes là où il n'y a pas nécessairement lieu d'en avoir.

Il rétrècit sans cesse son champ d'action et d'esprit par des principes réducteurs qui le dépassent lui-même.

Il est sans cesse insatisfait.

 

Il me propose pour cet été par exemple de prendre mon fils et de lui confier chez lui des taches rémunérées pour l'aider dans son "éducation".

C'est vrai que c'est un enfant avec de gros problèmes de comportement (suivi psychologiquement, médicalement, para-médicalement et déboussolé scolaire).

J'essaie (assez mal d'ailleurs) de lui donner un amour que je cherche encore...

Il fait donc cela pour me "sortir une épine du pied" ou du moins pour tenter quelque chose de constructif et d'intelligent.

Jusque là rien de méchant.

 

Je sais aussi que si je refuse pour une raison ou une autre il en sera faché , véxé et sera malheureux de se trouver de fait inutile.

C'est précisement pour cela que je n'ai aucune envie de répondre positivement à sa demande.

Son calcul au "4eme degré" est tellement présent qu'il perturbe mon discernement et je me demande si je ne suis pas moi-même trop compliqué en évacuant son offre.

J'avoue, pour le coup, ne plus avoir aucune idée intelligente (et donc généreuse ) à apporter en réponse.

Si j'accepte, mon fils peut etre sous emprise négative malgré un raisonnement de base généreux et non seulement en tirer peu de profit .

Si je refuse, mon père perd de son interet par rapport à moi et s'en trouve malheureux.

 

Je sais ne pas être en ligne avec SOS détresse et je ne souhaite pas dramatiser une situation personnelle qui ne le mérite aucunement.

Mais je préfère fixer mes idées sur un sujet vaste et obscur à mes yeux à partir d'un exemple concret et vécu.

 

Salutations distinguées

Jean Marc

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tashi Delek,

 

C'est une situation qui est hélas assez fréquente, chez de nombreux grand-parents, plein de bonne volonté mais manquant terriblement de sagesse.

 

Je dirais que un enfant est plus sensible qu'un adulte, dans ce contexte. Un adulte peut prendre un recul qu'un enfant à plus de mal. J'ai bien écrit "peut", parce que pas toujours "veut", ni "sait qu'il peut".

Aussi, mon conseil est de privilégier l'enfant, par rapport à ce que vous pouvez constater en tant que père.

 

Peut-être pouvez-vous expliquer à votre père que vous avez d'autres projets pour les vacances de votre fils? Veillez cependant à avoir effectivement de projets, pour que cela ne soit pas un mensonge...

 

Meilleures pensées, Gelong T. Shenphen

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...