Jump to content
Dharmaling Forums
Sign in to follow this  
Pito

Bonjour à tous

Recommended Posts

Bonjour à tous!

 

je m'intéresse au bouddhisme. Il y a quelques points concernant le bouddhisme tibétain que je souhaiterais éclaicir, avec votre aide si possible!

 

Pourquoi les maitres tibetains recoivent ils de l'argent alors que les moines bouddhistes ne sont pas censés toucher de l'argent?

Pourquoi existe t'il toutes ces pratiques magico-religieuses alors que Bouddha était contre, sa voie étant une observation de la réalité des phénomènes conduisant à la fin de la souffrance?

Et comment peut on prétendre aider tous les êtres sensibles à se libérer, alors que Bouddha lui même n'y est pas arrivé?

 

Ce sont des questions difficiles, je ne sais pas s'il existe des réponses. Je vous remercie de votre attention.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Pito, tes questions sont celles que quelqu'un marqué par l'enseignement théravada pourrait se poser !

 

Je ne sais pas si je suis qualifié pour y répondre sur un plan doctrinal, je réponds donc avec mon seul ressenti.

D'après ce que l'on en sait tant les sources sont nombreuses le bouddha historique n'était ni pour ni contre quoi que ce soit, il demandait plutot a chacun d'expérimenter ce qui lui convenait (cf sutra aux kalamas)

Si s'en remettre a des divinités non sorti du cycle des incarnations lui semblait un choix douteux pour s'en affranchir soi meme, je ne pense pas que cela a moins de manquer d'informations puisse s'assimiler au bouddhisme tibétain, lequel a ma connaissance développe une observation sur la nature de l'esprit au moyen de moyens habiles.

 

concernant la voie du boddisattva, l'éveil du bouddha pour autant que je le comprenne est la prise de conscience de l'interdépendance au dela de la dualité habituelle sujet objet.

Rester tendu sur la réalisation de son éveil, son developpement spirituel, son savoir est probablement le plus sur moyen de s'en éloigner, en cela prendre conscience de la souffrance autour de soi et vouloir la prendre sur soi est un excellent moyen d'ouvrir son propre coeur et sa sensibilité, d'autre part si l'on lit les jatakas c'est au bout d'incarnations de service que le bouddha historique a eu la potentialité de l'éveil complet.

 

Le theravada est une voie complete, le bouddhisme tibétain aussi le probleme n'est pas tant de suivre l'un ou l'autre que de se realiser dans l'un ou l'autre, un auteur interessant a lire dans ce contexte est jack kornfiel, pratiquant du thérava initié par ajahn chah, il a appris aussi bien de nisagarta un maitre indien que du dailai lama, c'est très instructif

 

http://www.dharmanetwork.org/Notes_de_lect...EtPromesses.htm

 

cordialement et sans prétention

komyo

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tashi Delek,

Pourquoi les maitres tibetains recoivent ils de l'argent alors que les moines bouddhistes ne sont pas censés toucher de l'argent?

Le point le plus important n'est pas dans les mots, mais dans leur sens. Les moines ne doivent pas s'attacher à l'argent; mais nous vivons dans un monde où beaucoup de moines sont parfois un peu siolé d'un monastère qui pourrait tout gérer pour eux, et ont donc à payer des factures, voyager, etc...

Les "Anciens" (Theravadas) sont plus strictes sur le respect de certains points du Vinaya. Il est vrai que les moines du Bouddhisme Tibétains se sont adaptés à d'autres conditions, d'autres manières, tout en respectant parfaitement le sens du Vinaya.

 

Pourquoi existe t'il toutes ces pratiques magico-religieuses alors que Bouddha était contre

Le bouddha a donné de très nombreux enseignements, en tournant trois fois la Roue du Dharma, donnant à chaque fois une dimension différente en fonction de l'auditoire.

Le Bouddha a enseigné tous les chemins qui peuvent aider les gens à quitter la souffrance. Cette cessation de la souffrance s'obtient de différentes manières, parce qu'il y a différentes manières d'être, de vivre, de penser.

Il y a aussi différents niveaux "d'Eveil", que l'on obtient en suivant différentes traditions, en fonction de sa motivation et des Méthodes utilisées.

Alors ensuite, tout dépend ce que vous appellez "pratique magico-religieuses"...

 

Et comment peut on prétendre aider tous les êtres sensibles à se libérer, alors que Bouddha lui même n'y est pas arrivé?

Il n'est pas question de prétention, mais de souhait et d'engagement! Il y a différentes niveaux d'engagements:

1) ceux qui cherchent principalement à atteindre l'extinction de la souffrance qu'ils expériencent. Ce faisant, ils pratiquent les enseignements du Bouddha relatif à la première Roue du Dharma. Le but étant la cessation de (leur) souffrance, une fois atteinte, ils demeurent dans cet état de non-dualité, le Nirvana.

2) et ceux qui sont motivés pour revenir dans le Samsara tant qu'il y aura des êtres à aider. Reconnaissant que de se libérer seul n'est pas la solution à la souffrance, et qu'il est important d'aider les autres, ces pratiquants vont rechercher non seulement la Libération, mais l'Omniscience, seul Etat à partir duquel on est certain d'avoir toutes les réponses, et de savoir par conséquent comment venir en aide parfaitement aux besoins des êtres.

 

C'est bref et quelque peu schématique, mais j'espère que cela répond à vos questions :)

 

Meilleures pensées, Gelong T. Shenphen

Share this post


Link to post
Share on other sites

je vous remercie de vos réponses.

 

Il est vrai que les moines du Bouddhisme Tibétains se sont adaptés à d'autres conditions, d'autres manières, tout en respectant parfaitement le sens du Vinaya.

 

Je comprend qu'il s'agit d'une adaptation. Je m'inquiète seulement des convoitises et des risques que l'argent éveille.

 

 

Le bouddha a donné de très nombreux enseignements, en tournant trois fois la Roue du Dharma, donnant à chaque fois une dimension différente en fonction de l'auditoire.

 

Je ne suis pas un spécialiste confirmé, mais j'ai aussi lu dans l'histoire de la vie du bouddha, qu'il avait donné de nombreux enseignements. Par contre je n'ai jamais entendu qu'il avait fait tourner trois fois la roue du Dharma, mais seulement une unique fois durant son premier sermon au park au gazelle.

 

Le Bouddha a enseigné tous les chemins qui peuvent aider les gens à quitter la souffrance. Cette cessation de la souffrance s'obtient de différentes manières, parce qu'il y a différentes manières d'être, de vivre, de penser.

 

Mais y a t-il plusieurs façons de sortir du samsâra?

Bouddha n'a t'il pas enseigné la même chose à chaque personne qui le questionnait, de manière différente mais ayant le même objectif?

 

Alors ensuite, tout dépend ce que vous appellez "pratique magico-religieuses"...

 

Je voulais parler des rituels, des méditations avec objet, des récitations de mantras, ... visant à amener un résultat positif.

 

ceux qui sont motivés pour revenir dans le Samsara tant qu'il y aura des êtres à aider. Reconnaissant que de se libérer seul n'est pas la solution à la souffrance, et qu'il est important d'aider les autres,

 

Je me permet de vous demandez si cela est possible, car j'ai lu que, pour que le souhait d'un futur Bouddha soit "valide" il faut la présence d'un Bouddha, qui par son omniscience verra que la personne deviendra véritablement un Bouddha dans le futur, après un temps immense et le developpement de ses parami.

 

 

 

Je vous remercie.

Pito

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...