Jump to content
Dharmaling Forums
Sign in to follow this  
kiowa

Bouddhisme et aikido

Recommended Posts

Bonjour à vous ,

ayant fait de l'aikido ,surtout au lycée ,

j'aimerais poser une question aux pratiquants bouddhistes "officiels" ou pas

 

En aikido ,Morihei ueshiba ,le fondateur de cet art martial spirituel (connu pour avoir vécu un "Satori" ,éveil de l'esprit ) ,enseigne des techniques méditatives et de concontration ,et que le pratiquant doit "travailler" sur le Hara ,concentrer son esprit sur le centre d'énergie vitale (5 cm sous le nombril ,dans l'abdomen ) ,pour développer le Ki (l'énergie universelle ) et le but "ultime" de l'aiki est de devenir "Un avec l'univers" ,de réaliser le Divin ,l'absolu en nous meme

 

Je voulais avoir l'avis de Bouddhistes ,sur cet enseignement

 

Est-ce qu'il y a quelque chose de similaire dans l'enseignement du Bouddha ?

Peut-etre comparé le "kokyu" (respiration abdominale venant du Hara) ,avec des techniques méditations bouddhistes ,comme Anapanasati ? ou d'autres

 

Et peut-on à votre avis cheminer vers l'Eveil par cette voie (sans parler des techniques martiales elles memes ) ,à travers la concentration ,la hara ,et la culture de la vigilance enseignée par Morihei ? (vous savez le grand père avec sa barbe blanche : o) )

 

Merci d'avance si vous avez un avis

 

Amicalement ;)

 

Meilleurs pensées a vous

 

Kiowa

Share this post


Link to post
Share on other sites

(je tiens a dire au passage ) que c'est à travers l'aikido et son coté spirituel (quand j'avais 18 ans environ ) qui m'a mené naturellement vers le Dharma

 

Car mes premières "experiences" spirituelles ,bienque très modestes ,sont apparues justement par cet enseignement ,la pratique du "Centre interieur" , la culture de la paix en soi et de la compassion...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Plus que le bouddhisme, c'est par le shintoisme qu'ueshiba a évolué et créé sa méthode, il faisait partie d'une école encore active de nos jours (omoto to).

Ceci étant en asie les les écoles et techniques se sont influencées mutuellement et la concentration sur le hara ( 6vaisseau conception en acupuncture) la mer de l'énergie, se retrouve aussi bien dans le shintoisme que dans le zen ou dans le vajrayana.

C'est a peu pres l'endroit que forme le sommet des pouces lors de la méditation, l'ensemble faisant un petit joyau qui se remplit d'energie.

 

L'aikido me semble une très bonne école notamment pour quelqu'un de jeune ayant besoin de bouger et de se dépenser physiquement, d'acquérir une base ethique.

 

Mais maintenant le fondateur n'est plus la et ses disciples ont orientés différement sont enseignement selon leur personnalité, sport, compétition, bujutsu

 

Ce qui fait que le coté spirituel est a mon avis assez oublié que ce soit les pratiques shinto de purification (misogi) ou la pratique du kototama qui est l'équivalent des mantras dans le bouddhisme.

Mais ça reste indéniablement au sein des arts martiaux un art très proche du bouddhisme dans son essence et on peut très bien le pratiquer tout en suivant parallellement une voie spirituelle ce qui serait plus dur avec des disciplines developpant l'agressivité et la compétition.

 

cordialement

Komyo

 

_____________________________________________________

 

« Dans le bujutsu (techniques guerrières) il y a les cris : ei-ya-to-ha etc. Ce ne sont pas seulement ces quatre cris ; il y a autant de cris que de mots que les Japonais peuvent sortir.

L'important est qu'avec la respiration du ciel et de la terre, la voix, le cœur (kokoro) et le rythme s'unifient ; cela devient le kotodama ; ce dernier devient une arme qui sort et de plus cela doit s'unifier avec le corps. [...]

On coupe avec le son ei — on reçoit avec le son ya — on s'écarte avec le son do. »

 

On notera l'évocation de « la respiration du ciel et de la Terre » (ten chi kokyu), récurrente dans les écrits de Ueshiba. Cela peut se comprendre par : unir la volonté (l'esprit, le « ciel ») au ventre (le centre de l'énergie, « la Terre »). D'un point de vue pratique, cela peut se ramener à un contrôle de la respiration, qui permet de ne pas s'essouffler, d'économiser son énergie, et d'avoir une meilleure efficacité des mouvements. Cette synchronisation entre le mouvement et le souffle se cultive notamment dans les exercices respiratoires, de circulation du ki (voir plus haut).

 

O Sensei disait encore, à propos de kototama :

 

« Tous les actes de l'homme révèlent le travail subtil du kototama. C'est l'écho des sons qui vous conduiront à une compréhension quand vous vous examinerez en vérité. L'aïkido, plus spécialement, est né à travers l'écho du son. »

 

et encore

 

« Laissez les kototama s'infiltrer à l'intérieur de vous, mettre le feu à votre sang jusqu'à ce que tout votre corps se fige en un kototama. Imaginez que vous vous arrondissiez pour former un grand cercle, prononcez le kototama, et laissez-vous pénétrer de la sensation de l'univers à l'intérieur de votre propre corps. Cette pratique est source de lumière (la sagesse), de chaleur (la compassion) et d'énergie (la force véritable). »

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Komyo ,

merci pour ta réponse sympa ,

je connais aussi un peu le kotodama de Morihei ,qui pour moi aussi ,peut rejoindre "l'art des mantras" du bouddhisme tibétain

Amicalement :)

 

take care

 

Kiowa

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tashi Delek à tous,

 

Pour répondre à votre question Kiowa,

 

La voie ("Do" en Japonais et "Tao" en Chinois) des Arts Martiaux est profonde, il est vrai que les pratiquant d'arts martiaux trouve une voie spirituel puissante et stable ce qui nous raproche du Dharma, en effet les differentes méditations sont étroitement similaire et produise le même résultat !, les Dojo Kuns, le code moral d'un Budokas (ressemblent aux voeux de bases du Bouddhiste Laïcs), ce qui nous procure une certaine sérénité, UESHIBA SENSEÏ Ô (vénérable, Grand Maître) était un être très évolué sur tout les plans qui venait beaucoup de son Maître qui était Le Grand Maître de l'Aikijutsu TAKEDA SENSEI SHIHAN.

les Arts Martiaux ont étaient amené au temple Shorin par un Moine Bouddhiste Boddhidharma venant transmettre le Dharma.

Arts Martiaux et Bouddhisme: c'est comme la tête et les jambes,celui qui pratique sans notion spirituel ou sans connaissance du Dharma ne fait que travailler la maitrise de son corps (ce qui est dèjà pas mal du tout) c'est 90% des pratiquants actuels malheureusement !

 

Meilleures pensées,

 

Pratiquant les Budo depuis 1982 et les Wu Shu depuis 1992, enseignant depuis 1990

Les Arts Martiaux font parties de ma vie quotidienne, associé à la foie et la pratique du Dharma, ma vie est lègère comme le papillon faisant le tour d'une Stoupa...

 

G.T.Wangdu

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...